Un mariage

Publié le par yuna42

La semaine dernière au cours de l'atelier c'vit'fait, en compagnie de Magl et de Joëlle, nous avons parlé de nos robes de mariées et une multitude de souvenirs concernant cette journée me sont revenus en mémoire... Certains amusants, d'autres qui auraient pu finir très mal mais qui ont connu une issue heureuse... 
J'ai décidé de vous en faire un résumé...
Je vais commencer par la matinée... En effet, je me suis mariée le matin du 9 Septembre 1981 aussi bien à la mairie qu'à l'église...
Le rendez vous à la mairie était prévu à 10 h 30 du matin... Et grâce au stress de ma maman, et malgré mes efforts désespérés pour qu'elle m'aide à me préparer, j'étais coiffée certes mais toujours en robe de chambre ..à 10 h du matin... Il faut dire à sa décharge que la maison était pleine d'amis qui étaient arrivés de Nîmes la veille et qu'elle ne savait plus où donner de la tête... Heureusement, ma soeur a eu pitié de moi et j'ai pu enfin m'habiller...
Nous avions donné rendez vous chez moi à une foule d'amis qui ne connaissaient pas le bourg où je devais me marier afin de les guider jusqu'à destination ...Résultat, c'est une queue d'une douzaine de voitures qui pris enfin la route de la mairie à 10 h 30... Nous n'étions pas trop inquiets car la mairie se trouvait à 5 mn de chez moi. Seulement voilà, pour nous y rendre, nous devions franchir un passage à niveau et, bien entendu, celui ci a décidé de se fermer juste à notre approche... Pas grâve me direz vous... Et bien normallement non, vu qu'un passage à niveau ne se baisse que 2 ou 3 minutes... Seulement voilà, la barrière est tombée en panne et est restée bloquée en position fermée... Mon père a donc décidé, après une attente de 10 mn, de faire demi tour et de passer par une autre route qui induisait un parcours plus long mais plus sur... Je vous laisse imaginer douze voitures rebroussant chemin...En plus, pour ne perdre personne en route, nous avons dû rouler lentement... Je suis donc arrivée à la mairie aver une demi heure de retard, soit à l'heure à laquelle devait débuter la cérémonie religieuse...Toute ma belle famille se demandait si je n'avais pas changé d'avis et mon (futur) mari était dans ses petits souliers.
Le pire, c'est que j'ai cru que mon père ne pourrait pas assister à la cérémonie civile car malgré nos efforts, nous avions semé un couple d'amis nimois en cours de route et qu'il a fait une tentative pour les retrouver...
En fait, ceux ci nous attendaient tranquillement sur le parvis de l'église... Ainsi que Mr le curé rassuré par leur présence car bien entendu, c'est encore lui qui a dû patienter le plus vu que nous sommes arrivés à l'église avec trois quarts d'heure de retard...
Me permettez vous de dire que la journée débutait sur les chapeaux de roues !!!!
Et le pire, c'est que ça ne faisait que commencer, mais je vous raconterai la suite un autre jour...fetes369.gif

Publié dans famille

Commenter cet article

Valérie 06/09/2007 09:25

Ca vous fera des souvenir sà raconter à vos petits enfants !!Tu dois en rire maintenant, mais je suppose que sur le coup, c'était loin d'être drpole !!

Mag L (Maguy ) 08/08/2007 09:20

Heureusement que tout s'est bien terminé !Et quelle journée qui démarrait très fort Bisous

valeriev 07/08/2007 20:09

ben dis donc !!moi aussi je me suis mariée en 1981 mais seulemùent le mariage civil, le religieux était un peu plus d'un an plus tard, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !!vite la suite

Celia 07/08/2007 17:27

et bien, que de rebondissements !!! A quand la suite de tes aventures nuptiales ???Bisous

Martine Rose 07/08/2007 13:23

ton récit m amuse beaucoup car... j ai connu aussi quelques déboires le jour de mon mariage (comme le fait que la mairie nous avait "oublié", l'annexe qui servait de salle des mariages était fermée quand nous sommes arrivés, ils nous ont ressortis vite fait bien fait une vieille adjointe qui n'avait rien à faire et... la cérémonie a commencé avec pas mal de retard aussi. heureusement le mariage religieux était l'après midi et le dejeuner était juste entre les mariés, les parents et les témoins...)